Derniers sujets
» réunion
Mer 9 Nov - 18:40 par mickael duval

» Adhésion club
Dim 30 Oct - 19:50 par mickael duval

» pour leinard
Ven 1 Jan - 10:39 par marc vrau

» recherche youyou desesperement
Mer 25 Nov - 19:51 par audwi

» perruche ondulée huppée
Mer 18 Mar - 21:19 par rom1

» Pour Mr Plichard Yves.
Jeu 5 Mar - 7:46 par Philip

» je me présente
Mer 28 Jan - 19:45 par jean-noel

» bonsoir je me présente
Mer 28 Jan - 6:50 par jean-noel

» infos pour apprivoisé
Jeu 22 Jan - 21:30 par any62

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 47 le Lun 3 Mar - 10:29
Meilleurs posteurs
Philip (364)
 
jean-noel (256)
 
patrick (168)
 
monio (156)
 
Chr!$ (153)
 
bertrand (144)
 
vane59480 (108)
 
Ayrton.S (86)
 
sandrine (72)
 
hallyday (60)
 


article paru dans les oiseaux du monde du docteur DELESTRADE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

article paru dans les oiseaux du monde du docteur DELESTRADE

Message  monio le Sam 5 Mai - 9:57

au sujet du blanchiment
je tiens à revenir sur ce point pour éclaisir une pratique largement répandue bien que délicate a mettre en oeuvre de façon cohérente et qui, si on la banalisse, peu devenir catastrophique pour l'élevage ou pire malhonnète pour ceux qui hériteront des oiseaux qui en ont été victimes
En résumé, le blanchiment aux antibiotiques éffectué comme unique mesure de prévention c'est:
la solution de facilité, chére, néfaste à moyen terme, pas du tout incontournable, qui détruit la santé immunitaire de l'oiseau et provoque toute les difficultés infectueuses modernes de l'élevage. je prends évidemment en considération le fait que nous nous trouvont dans un désert scientifique consernant la physiopathologie de nos oiseaux.
éffectivement, outre le manque de connaissance des maladies, nous disposons que d'un tres médiore arsenal médicamenteux spécifique.
les médicaments sont le plus souvent des reliques scientifiques et les professionnels génèralement a cours de compétence et surtout d'interet.
bref que ce soit pour ceux qui fabriquent pour ceux qui les prescrivent, nous ne pouvont pas nous venter d'etre perçu comme des clients intéressants.
Pourtant, meme si nous ne somme pas nombreux, nous avons prouvé depuis des années que nous ouvront facilement le porte monnaie sans trop regarder à la qualité; bien obligé,on prend ce qu'on nous offre et encore bien contents car nous avons guére le choix.
Dans le contexte comment critiquer certains débordements < d'apprentis alchimistes> tant que ceux-ci -sont inconscients de l'hérési que constitue le blanchiment préventif aux antibiotiques.
Il faut savoir:
. les antibiotiques entrainent systématiquement une déperdition importante en vitamines A et B, en fer, en sucre (glucose), en acide aminés et donc en proteines.

. les antibiotiques détruisent systématiquement, comme pour les humains, la flore intestinal dites <barriere> premier défenseur de la santé de l'oiseau entrènant de fait des troubles digestifs et une plus grande sensibilité aux microbes et autres parasites du milieu.

. les antibiotiques sont des médicaments destinés a traiter une infection et ne sont théoriquement jamais destiné a la prévention vu qu'ils entrainent chroniquement des phénoménes de résistance des germes traités ou l'apparition de mycoses secondaires s'ils sont utiliser trop longtemps ou a mauvais escient.

. les antibiotiques ne se classent pas par puissance mais par rapport a la sensibilité du germe a traiter. c'est-à-dire qu'un antibiotique, efficace dix fois d'affilé sur un symptome infectieux identique, peux ne plus etre du tout éfficace sur l'infection suivante.meme si cette dernière présente exactement les memes symptomes, il peut etre due à un autre microbe voire au meme mais qui s'est mutée et est devenu résistant a l'antibiotique.

. A chaque fois il faut etre sur de l'activité de l'antibiotique sur la bactèrie. et cela dans l'élevage ornithologique n'est posible que par l'analyse en laboratoire qui identifie le germe et étudie ses sensibilités aux différents antibiotique par le biais deux l'antibiogramme. c'est le seul moyen d'etre certain de l'efficacité du traitement.en outre l'antibiogramme permet de choisir la molécule la plus écconomique et la forme galénique qui sera la plus commode a utiliser chez l'oiseau.

. toute les couleurs de canaris sont des mutations. qui dit mutant,<< fragile>>,mais l'e mergence serieuse depuis une quinzaine d'années de mortalités aux nid épidémiques et de toute une cohorte de maladies nouvelles de plus fréquentes ne me senble pas imputable à la fragilité intrinséque des mutations. c'est plutot le commerce qui,se developpant,a stimulé les abus et donc les inepties dans un souci de productivité à tout pris. la note et aujourd'hui dur à digérer à tel point que nombreux sont ceux qui ont abandoné l'élevage du canari au profit d'espèces moins pharmacodépendances .

donc :

. quand une infection se révele,il faut utilisé un antibiotique et seulement dans se cas en faisant pratiquer si posible un antibiogramme pour utiliser l'antibiotique le plus éfficace ,le plus commode et enfin surtout le plus économique .

. en prévention pour le blanchiment, on peut utisiler des principes actifs antibactériens classiques ou d'origine phytothérapeutique homeopatique ou arromatique. sachant qu'idealement il vaut mieux stimulé l'immunité et les défenses naturelles.ce qui passe par la santer digestive et le bon equilibre de la flore intestinale, ainci que par l'utilisation de certains stimulants immunitaires ( levanisole, homeo, phyto) et passe enfin par l'absence de déficiences vitaminiques (ration alimentaire équilibrée et corectement complementée ).

. utiliser au hasard un antibiotique ou un mélange et une erreur fondamentale qui si elle fontionne par chance quelque temps, vous expose à coup sur à une futur catastrophe .
vous me direz qu'en utilisant des mélanges et en changeant tout les ans on minimise les risques.effectivement mais la santé, la resistance, la longevité, la fecondité,les performances de beauté et de reproduction (ça fait beaucoup) sont alors extrémement penalisées tout comme l'avenir de votre souche.c'est ainsi que certains achètent des oiseaux magnifique et en pleine forme et les perdent sans raison tres rapidement ou n'arrive pas a les faire reproduire .comment s'en etonner sachant que certains vont jusqu'a maintenir à longeur d'années les oiseaux sous antibiotiques et que d'autres, souvent les memes d'ailleurs, effectuent les blanchiments des la naissance voire jusqu'au sevrage avec des produits aussi violents qu'inadaptés. certes un hasard malheureux peux expliquer ces disparitions intanpestives ou ses échec inexpliqués, mais en cas de repetition ou de reputation, mon conseil est : à eviter comme la peste et changez de cremerie tout en le faisant savoir aux copains.

monio
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 156
Age : 48
Localisation : Pas de Calais
N° de stam : T120 CDE
Club : La volière Noeuxoise et ccdm
oiseaux élevés : diamants mandarin gris ,brun,isabel en po,pn,pnpo et black face popn
dos pales et masqués gris et brun et pour bientot du pastel en combinaisons
Président du club des ch'tis diamant mandarin
correspondant nord pour le CTM
Date d'inscription : 11/12/2006

http://la-voliere-noeuxoise.forumculture.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum